Fondation Maison de Salins
Fondation Maison de Salins

Histoire de la Maison

La Franche-Comté a vu naître des philosophes, des hommes politiques et des artistes imprégnés de valeurs humaines. Ils étaient en quête d’une harmonie universelle où pointaient du doigt des contradictions économiques, bousculant les codes sociaux et artistiques. La Maison de Salins est devenue un symbole de ces valeurs et de ce temps à partir de 1885, grâce au projet de trois personnes impliquées dans le monde agricole. Ils ont décidé de mettre leurs biens en communs afin de les prêter aux agriculteurs de la région qui ne trouvaient pas à se financer auprès du système bancaire traditionnel. Elle est le lieu qui permis à Alfred Bouvet, Président de la première Caisse locale, et Louis Milcent, un des fondateurs du syndicalisme agricole en France, de donner naissance à la caisse du Crédit Agricole mutuel du Jura en 1885, puis en 1890 à la Caisse régionale de Bourgogne Franche-Comté du crédit mutuel agricole.

Louis MILCENT (1846-1918) : De famille normande, il s’engage dans les zouaves pontificaux et fait campagne pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Auditeur au Conseil d’État, il contribue à la création de l’oeuvre des cercles catholiques d’ouvriers, avec Albert de Mun et René de La Tour du Pin. Quand s’impose la république anticléricale, il quitte le Conseil d’État et s’installe à Vaux-sur-Poligny dans le Jura. Il l’est l’un des fondateurs du syndicalisme agricole en France. Il créa notamment le Syndicat agricole de Poligny en 1884 avec Alfred Bouvet, ainsi que la Caisse de crédit mutuel agricole en 1885 à Salins-les-Bains. L’initiative de Louis Milcent, issue du syndicalisme catholique, de créer des structures locales indépendantes de l’État, a connu un essor très rapide. On comptait en 1898 plus de trois cents caisses agricoles du type de celle créée à Poligny.

Alfred BOUVET (1855-1935) : Président du Syndicat agricole de Poligny et de la Société de crédit mutuel agricole à Salins. Installé à Salins, il accueille dans des locaux de son entreprise les bureaux du Syndicat agricole et de la Société de crédit mutuel agricole en attendant la construction de la maison en enduit rose en 1888, qu’il fait réaliser avec Louis Milcent. Tous deux créent en 1890 la Caisse régionale de Bourgogne Franche-Comté du Crédit mutuel agricole.

Félix Jules MÉLINE (1838-1925) : Avocat, homme politique rattaché à la droite modérée et président du Conseil de 1896 à 1898, succédant à Léon Bourgeois. Il décrit l’économie française comme un arbre dont l’industrie serait les branchages et l’agriculture le tronc et les racines, s’opposant en ce sens au saint-simonisme « Tout par l’industrie, tout pour l’industrie ». Il est le père du Mérite agricole, des lois protectionnistes sur l’agriculture française, mais aussi de la loi du 5 novembre 1894 créant les sociétés locales de crédit agricole. Cette loi autorise la constitution, entre les membres des syndicats agricoles, de caisses locales ayant pour objet de faciliter l’octroi de crédits nécessaires au financement de la production agricole.

Après avoir changé plusieurs fois de propriétaire au fil du temps, c’est en 2015, 130 ans après sa création, que le Crédit Agricole de Franche Comté rachète la maison qui l’a vu naitre afin d’y développer un projet ambitieux et innovant, visant à réaffirmer les valeurs du modèle coopératif.